in

3615 Monique sur OCS Max : une série clin d’oeil sur les années du Minitel Rose

OCS Max propose, le 17 décembre, la première saison d’une nouvelle série française intitulée 3615 Monique. Cette série nous entraîne en plein dans les années 80, et plus particulièrement dans les débuts des services du minitel rose. Un flashback qui s’annonce assez drôle mais aussi instructif pour tous ceux qui n’ont pas connu cette période.

Publicité

La série 3615 Monique

Trois jeunes étudiants : Simon (Arthur Mazet), Toni (Paul Scarfoglio) et Stéphanie (Noémie Schmidt) cherchent à faire quelque chose de leur vie. Au début des années 80, avec ce nouvel outil qu’est le minitel, ces trois jeunes vont avoir une idée révolutionnaire qui va entraîner l’essor du minitel rose.

Cette fiction est créée par Emmanuel Poulain-Arnaud et Armand Robin. Elle comporte 10 épisodes de 22 minutes pour la première saison. Il faut dire que son tournage n’a duré qu’une trentaine de jours à Angoulême, juste avant le confinement du printemps 2020.

Les années 80 ont la côte

Le retour des années 80 ne se fait pas que dans la mode, les objets, la déco et la musique, mais également dans les séries. Les flashbacks dans ces années-là permettent aux jeunes générations de découvrir une époque bien révolue. En France, l’arrivée du Minitel promettait une révolution, et elle a bien eu lieu, mais pas dans le domaine attendu !

Publicité

Le minitel était une sorte d’internet à la française, une grande innovation qui hélas n’a pas dépassé les frontières de l’hexagone. Très vite, comme dans la série, son utilisation a été détournée et le minitel rose a été le service qui a rapporté le plus de profit. Les connexions permettaient aux utilisateurs d’accéder à des messageries de toutes sortes de rencontres. La série va permettre à certains de se souvenir, à d’autres de découvrir !

Publicité