in

Baby Yoda (The Mandalorian) : comment une star est née en un seul épisode

L’arrivée de Baby Yoda dans la nouvelle série de l’univers Star Wars, The Mandalorian sur Disney+ est incontestablement le phénomène de l’année. Au-delà de la série, Baby Yoda est devenu une icône de la pop culture en quelques jours, suscitant une vague de tendresse sur tous les réseaux sociaux. Eclipsant l’histoire de ce nouveau spin-off, Baby Yoda est une belle réussite pour relancer la machine Star Wars.

Advertisement

Un secret bien gardé

The Mandalorian est sorti sur la chaîne Disney+ US le 12 novembre 2019. A la toute fin du premier épisode, personne ne s’attendait à découvrir le nouveau personnage qui allait devenir la star d’Internet mais également des rayons peluches : Baby Yoda. Aucune information et objets dérivés n’avaient fuité, cela n’a pas empêché l’explosion de joie et de hype à la fin du premier épisode avec un total cumulé de plus de 2 millions de messages contenant le mot-clé « Baby Yoda ».

Advertisement

Pour cause, même le patron des studios Disney Bob Iger n’avait pas anticipé le succès de cette petite bête verte avec des grandes oreilles pointues et des gros yeux noirs. La surprise est telle, qu’elle devient virale immédiatement. Tout le monde veut un baby Yoda. En France, la série arrive quelques mois après les US, en avril 2020. La réaction n’a pas été la même puisqu’on était au courant, mais la découverte de ce nouveau personnage a généré de nombreuses réactions aussi sur les réseaux sociaux.

L’histoire de Baby Yoda

The Mandalorian débute sur l’histoire d’un tueur à gages qui accepte une nouvelle mission : récupérer quelqu’un. Très peu d’information lui sont données à part la géolocalisation et l’âge de ce dernier : 50 ans. Quand il découvre sa cible, il lui devient impossible de la livrer au reste de l’Empire Galactique.

Dés lors que le mandalorien refuse de livrer Baby Yoda, il devient à son tour une cible chassée par de nombreux tueurs à gages. La relation entre la petite créature verte et son protecteur évolue au fil des épisodes, maladroite au départ, elle se transforme en relation père-fils. Chacun veille sur l’autre.

Disney perd tout contrôle

L’apparition de Baby Yoda a fait l’unanimité, tout le monde l’aime. Nommé The child (l’enfant) dans la série, il sera rebaptisé par les fans, à tel point que Disney en perd la main et le renomme Baby Yoda dans sa communication. Une fièvre envahie alors le web, les mêmes sont déclinés à l’infini. Disney tente alors de stopper ce phénomène, mais, il en est incapable.

Le public réclame les objets et peluches à son effigie, Disney n’ayant pas anticiper ce succès, il n’avait pas prévu de merchandising particulier (c’est plus ce que c’était Disney !). La demande a été si forte que Disney a enfin réagi et a sorti, quelques mois après, les jouets et autres goodies Baby Yoda.

Mais d’où vient Baby Yoda?

Ça n’aura échappé à personne que Baby Yoda ressemble à Maître Yoda, il est donc évident d’en déduire qu’ils sont de la même espèce. Mais, le lien s’arrête là. Aucune information sur une parenté entre les deux personnages n’a été confirmée.

Les spéculations vont bon train, les inconditionnels de Star Wars ont recherché des indices pouvant éclairer sur ses origines et les théories sur internet prolifèrent. Leurs points communs : Ils sont tous les deux sensibles à la force et semblent avoir une espérance de vie très longue. Maître Yoda est mort à 900 ans et l’enfant a, à peine, 50 ans.

Baby Yoda est bien présent sur les tournages

Preuve que Baby Yoda est aimé de tout le monde, la marionnette est sollicitée par les acteurs sur les tournages, lui préférant sa présence animée par deux techniciens que les images de synthèse. La magie opère totalement !

Dans la saison 2 de The Mandalorian, Baby Yoda évolue. Son interaction avec Mando est plus forte et ses pouvoirs semblent se développer. Cependant, le voyage risque d’être long pour les deux personnages, The Mandalorian apparait comme la réussite incontestée de la franchise Star Wars et Disney ne va certainement pas lâché le bébé.

Advertisement