in

Dead Pixels saison 1 : la série anglaise qui met en vedette des fans de jeu de rôle sur Canal+

Une comédie anglaise qui met en scène des joueurs en ligne et fait découvrir la culture gaming, c’est Dead Pixels. Sans les clichés qu’on prête habituellement aux gamers dans les films et séries, cette sitcom risque fort de vous plaire.

Publicité

La série qui montre les fans de jeux vidéo sous un autre angle

Dead Pixels a été créé par Jon Brown (Misfits, Succession), ancien journaliste de jeux vidéo qui en avait assez de voir la culture geek représentée d’une manière bien particulière dans les films et séries télévisées.

Le ton est donné. Exit les clichés dans la sitcom anglaise et place à l’authenticité et à l’amour des jeux en ligne. Non les gamers ne sont pas tous des hommes sans travail et sans vie de famille et ne vivent pas tous encore dans le sous-sol de leurs parents à 35 ans. Et oui, malgré leur passion dévorante pour le gaming, les fans de jeux vidéo peuvent aussi s’intéresser à autre chose et interagir normalement dans le monde réel. Voilà le message que Jon Brown veut faire passer avec sa sitcom.

De quoi parle Dead Pixels ?

En 6 épisodes, la saison 1 de Dead Pixels raconte l’histoire d’un trio d’amis et de leur passion pour un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur (MMORPG). La série suit donc les joueurs Megan « Meg » Jeffries (Alexa Davies), Nicholas « Nicky » Kettle (Will Merrick), et Usman (Sargon Yelda) qui sont obsédés par le jeu de rôle fantastique en ligne « Kingdom Scrolls ».

Publicité

Meg serait heureuse d’écourter un rendez-vous pour rentrer chez elle et défendre Castle Blackfinger. Nicky pense que la diffusion erronée de Vince Vaughn dans le rôle de Tanadaal dans le film « Kingdom Scrolls » est un scandale international. Et Usman a fabriqué un couvercle en contreplaqué pour le parc de son enfant, pour qu’il puisse jouer en toute tranquillité. Au début de la série, Meg rencontre un nouveau joueur nommé Russell (David Mumeni) qui débute dans le jeu et va quelque peu perturber le joyeux équilibre de la bande d’amis avant de s’intégrer au groupe.

Entre monde virtuel et monde réel

La série est partagée à parts égales entre la vie tragicomique des personnages dans le monde réel et leurs mésaventures animées par ordinateur dans le jeu « Kingdom Scrolls ».

Comme souvent, le pilote (premier épisode) n’est pas le meilleur puisqu’il va poser les bases de la série. Mais ça vaut le coup de s’accrocher parce que les épisodes suivants sont plein d’humour et agréables à regarder. La série Dead Pixels a rencontré un franc succès au Royaume-Uni et a déjà été renouvelée pour une saison 2. En France, nous pouvons désormais voir la saison 1 de Dead Pixels à compter du 22 janvier sur Canal+.

Publicité