in

En Thérapie saison 4 (OCS), la série HBO change de thérapeute

10 ans après la dernière saison, En Thérapie (In treatment) revient pour une quatrième saison sur HBO à partir du 23 mai et sur OCS en US+24. Seront diffusés 2 épisodes par semaine, la saison en compte 24. Ce n’est pas vraiment une suite, mais plutôt une nouvelle adaptation de la série israélienne Be Tipul. En France, Olivier Nakache et Eric Toledano ont signé la version française disponible sur Arte.tv en début d’année.

Publicité

La nouvelle version reprend les anciens codes

Du nouveau dans la série HBO En Thérapie version US (In treatment), mais pas complétement. Le thérapeute Paul Weston (Gabriel Byrne) a laissé son divan à sa consoeur : Brooke Taylor (Uzo Aduba) qui est installée à Los Angeles, terminé donc les rues de New-York. Le docteur Brooke Taylor suit en thérapie trois patients : Eladio (Anthony Ramos), Colin (John Benjamin Hickey) et Laila (Quintessa Swindell).

Eladio est un infirmier à domicile, il s’occupe du fils handicapé d’une famille riche. Il ne dort pas et il cherche à obtenir une prescription de Lithium. Ces séances se déroulent en visioconférence, ce qui limite les interactions entre le thérapeute et son patient. Colin est un cadre qui sort de prison pour délits financiers. Il a comme obligation de suivre des séances de thérapie mandatée par le tribunal qui a choisi le docteur Brooke. Et enfin, Laila, qui est une adolescente amenée à Brooke « de force » par sa grand-mère qui n’approuve pas ces choix sexuels.

En phase avec l’époque

Cette saison est confrontée à la pandémie. Brooke Taylor est obligée de mener les séances à son domicile car son cabinet se trouve dans un ensemble médical dédié à soigner les malades du Covid. Ses patients sont vaccinés ou consultent à distance.

Publicité

Au delà du caractère personnel de chaque séance, les patients sont confrontés à des problèmes universels et d’actualité. Les spectateurs peuvent voir en eux des caractéristiques d’eux-mêmes ou bien de proches. Le docteur Brooke Taylor est elle-même en proie à de nombreux questionnements personnels qu’elle partage avec son amie Rita (Liza Colon-Zayas).

Une file d’attente à venir chez les psys

La période actuelle a démontré que la population faisait face à de grandes difficultés psychologiques. Toutes les générations sont touchées, et l’étendue n’a pas encore été totalement évaluée. Les détresses psychologiques liées aux divers confinements, aux violences familiales, à l’isolement ou bien à l’extrême solitude ne sont que la partie émergée de l’iceberg.

Cette situation pandémique mondiale entraîne de tels bouleversements dans les sociétés que l’aspect psychologique de la crise n’en est qu’à ces débuts. Additionné à ça aux problèmes déjà traités en thérapie, les salles d’attentes risquent d’être prises d’assaut dès le retour à une vie normale.

Publicité