in

Certaines cultures indigènes ont appris à décoder le langage des oiseaux

Le gazouillis des petits oiseaux peut nous sembler banal aujourd’hui, mais pour certaines cultures, il peut apporter beaucoup d’informations précieuses. Le plus souvent, les oiseaux se mettent en garde les uns les autres de dangers et les peuples indigènes l’ont bien compris.

Advertisement

Des messages à décoder

À chaque gazouillis, chaque pépiement et chaque mélodie, un oiseau peut envoyer des messages qui peuvent vous sauver la vie. Le plus difficile est, bien sûr, de connaître le langage et la signification de chaque message. Parfois, c’est un oiseau mâle qui chante son poème d’amour ou pour montrer sa force, d’autres fois, ce peut être pour avertir un autre oiseau de fuir. Souvent, les sons magiques des oiseaux chanteurs que nous prenons pour acquis sont une sonnette d’alarme pour faire savoir à tout le monde qu’un prédateur est à proximité – et qu’il est en chasse.

Advertisement

Depuis la nuit des temps, d’autres animaux ont écouté les sons des oiseaux. Lorsqu’un merle voit un coyote, il émet des cris aigus qui ressemblent à une alarme. L’écureuil, par exemple, une autre proie, prend cette alarme avec précaution et s’enfuit aussi vite qu’il le peut. Étonnamment, les rongeurs ne sont pas les seuls animaux qui écoutent les oiseaux et interprètent leurs messages. Les Amérindiens se fient au langage des oiseaux depuis des siècles. Il leur permet de savoir où se trouvent des personnes et d’autres animaux qui, normalement, seraient complètement invisibles à l’œil humain.

A l’écoute de la nature

Les peuples indigènes utilisent principalement le langage des oiseaux pour savoir où se trouvent les grands prédateurs, comme les ours ou les loups. De cette façon, ils ne les croisent pas accidentellement. Ils le font en déchiffrant les messages que les oiseaux se communiquent entre eux.

Ce n’est là qu’un des nombreux outils que les Amérindiens utilisent pour s’assurer qu’ils sont toujours bien connectés à la nature. Prendre le temps de remarquer que les oiseaux se parlent entre eux rend le monde beaucoup plus intéressant. La bonne nouvelle, c’est que toute personne ayant une oreille attentive peut apprendre. Il suffit d’être patient et d’observer la nature avec calme, puis de commencer à traduire leurs chants en informations.

Advertisement