in

De superbes images de drones montrent le plus grand rassemblement de tortues vertes jamais vu

Des chercheurs australiens ont publié cette semaine une vidéo de drone montrant au moins 64 000 tortues vertes en danger sur Raine Island, une île située sur les bords extérieurs de la Grande barrière de corail.

Advertisement

Des images à couper le souffle

La saison de nidification en Australie a débuté avec une vue aérienne époustouflante de milliers de tortues se rassemblant sur le bord de la Grande Barrière de Corail. Les images de drones, partagées par la Great Barrier Reef Foundation, montrent le plus grand rassemblement de tortues vertes jamais vu sur Raine Island.

Les chercheurs du Raine Island Recovery Project ont pu dénombrer pas moins de 64 000 tortues à l’aide d’un drone. « Nous voyons la plus grande concentration de tortues vertes au monde capturée par ces extraordinaires images de drones qui aident à documenter le plus grand nombre de tortues vu depuis que nous avons commencé le projet de rétablissement de l’île de Raine », a déclaré Anna Marsden, directrice générale de la fondation, dans un communiqué de presse.

Une espèce menacée

Le projet contribue à améliorer et à reconstruire les plages de nidification de l’île en construisant des clôtures pour prévenir la mort des tortues et renforcer la résistance de l’île. La tortue verte est en danger et menacée par la chasse, la surexploitation de ses œufs et la perte des sites de nidification sur les plages. Elle se retrouve aussi souvent piégée dans les équipements de pêche.

Advertisement

« Nous nous sommes en quelque sorte rendu compte que malgré ces agrégations massives, la reproduction réelle ne fonctionne pas si bien », a déclaré le Dr Andrew Dunstan, du ministère de l’Environnement et des Sciences, à CNN. Il a expliqué que son équipe avait remarqué que les tortues tombaient des falaises, se retrouvaient piégées par la chaleur et souffraient de l’inondation de leurs nids.

Les drones remplacent les bateaux

Le groupe a découvert, lors des recherches menées en décembre, que l’utilisation de drones pour surveiller l’activité des tortues vertes était plus précise et beaucoup plus sûre que l’utilisation de bateaux pour les compter, montrent leurs recherches. Auparavant, le groupe marquait les tortues avec de la peinture non toxique et les comptait à partir d’un petit bateau.

« Essayer de compter avec précision des milliers de tortues peintes et non peintes à partir d’un petit bateau par mauvais temps a été difficile. Utiliser un drone est plus facile, plus sûr, beaucoup plus précis, et les données peuvent être immédiatement et définitivement stockées », a déclaré M. Dunstan, chercheur principal et auteur principal de l’article. Il a ajouté qu’ils trouvaient beaucoup plus de tortues avec un drone qu’avec un bateau. En plus, les passionnés de mer ont droit à des images à couper le souffle.

Advertisement