in

Ces espions célèbres qui ont finalement été démasqués

Au XXe siècle, un nombre surprenant de personnes extrêmement importantes, célèbres pour leurs œuvres d’art ou leurs inventions, conspiraient activement contre nous. Il est fascinant de voir que ces personnes publiques aient activement travaillé sur des conspirations qui relèvent principalement de la trahison, et pourtant.. Dans la plupart de ces cas, elles s’en sont tirés à bon compte !

Advertisement

10. Ernest Hemingway

Dans ses derniers jours, Ernest Hemingway a été implacablement suivi par le FBI. J. Edgar Hoover s’était particulièrement intéressé à Hemingway car il était convaincu que le légendaire écrivain était un agent secret vendant des informations au KGB. La surveillance rendait Hemingway si paranoïaque que ses amis étaient convaincus qu’il devenait fou. Avec le temps, même Hemingway y a cru. En 1960, il s’est inscrit à la clinique Mayo dans l’espoir de mettre fin à sa paranoïa. L’année suivante, il s’est suicidé. A ce jour, la tragédie de la mort d’Hemingway a été directement imputée à la surveillance de Hoover, qui était basée sur la folle idée qu’un auteur célèbre était un espion soviétique.

Advertisement

Hoover avait raison, Hemingway était vraiment un espion soviétique. Des dossiers du KGB récemment publiés révèlent qu’Hemingway a rencontré des agents soviétiques en 1941 et qu’il a « exprimé à plusieurs reprises son désir et sa volonté » d’espionner pour eux. Il n’a jamais rien fourni de valeur, mais ce n’était pas faute d’avoir essayé. Peu après avoir rencontré des agents soviétiques, Hemingway s’est porté volontaire pour travailler avec les services de renseignements américains. Le récit le plus généreux de ses efforts suggère qu’il a peut-être « effectivement repéré un U-boot, au moins une fois ». Mais les militaires n’ont pas fait grand cas de cette observation. Il a cependant passé son temps à rédiger des notes codées, dont certains ont maintenant suggéré qu’elles étaient peut-être destinées aux Soviétiques.

Advertisement