in

Ce gant peut traduire la langue des signes en temps réel

Les bio-ingénieurs de l’UCLA ont conçu un appareil ressemblant à un gant qui peut traduire en temps réel le langage des signes américain en anglais via une application pour smartphone.

Advertisement

Sortir les sourds et les muets de leur isolement

Vivre dans ce monde est un défi pour les sourds et les muets. Il n’existe que quelques endroits qui peuvent être considérés comme accueillants pour eux. L’interaction humaine est également difficile, car beaucoup ne connaissent pas le langage des signes. Heureusement, il existe des personnes qui s’engagent à faire du monde un meilleur endroit.

Advertisement

« Nous espérons que cela permettra aux personnes qui utilisent le langage des signes de communiquer directement avec les autres sans avoir besoin de quelqu’un d’autre pour traduire », a déclaré Jun Chen, professeur adjoint de bio-ingénierie à l’école d’ingénieurs Samueli de l’UCLA et chercheur principal de la recherche. « En outre, nous espérons qu’il pourra aider davantage de personnes à apprendre elles-mêmes la langue des signes ».

Comment ça marche ?

Le système comprend une paire de gants avec des capteurs fins et extensibles qui font la longueur de chacun des cinq doigts. Ces capteurs, fabriqués à partir de fils électriquement conducteurs, captent les mouvements de la main et les placements des doigts qui représentent les lettres, les chiffres, les mots et les phrases.

L’appareil transforme ensuite les mouvements des doigts en signaux électriques, qui sont envoyés à un circuit imprimé de la taille d’une pièce de monnaie, porté au poignet. La carte transmet ces signaux sans fil à un smartphone qui les traduit en paroles au rythme d’environ un mot par seconde.

Un dispositif léger et peu coûteux

Les chercheurs ont également ajouté des capteurs adhésifs sur le visage des testeurs, entre les sourcils et d’un côté de la bouche, pour détecter les expressions faciales qui font partie de la langue des signes américaines.

Les anciens systèmes portables qui offraient une traduction de la langue des signes américaine étaient limités par des dispositifs encombrants et lourds ou étaient inconfortables à porter, a déclaré M. Chen. Le dispositif développé par l’équipe de l’UCLA est fabriqué à partir de polymères légers et peu coûteux, mais durables et extensibles. Les capteurs électroniques sont également très flexibles et peu coûteux.

Des ajustements restent à faire

Pour tester l’appareil, les chercheurs ont travaillé avec quatre personnes sourdes qui utilisent la langue des signes américaine. Les porteurs ont répété chaque geste de la main 15 fois. Un algorithme d’apprentissage sur mesure a transformé ces gestes en lettres, chiffres et mots qu’ils représentaient.

ASL sensor glove photo 2

Le système a reconnu 660 signes, dont chaque lettre de l’alphabet et les chiffres de 0 à 9. L’UCLA a déposé un brevet sur cette technologie. Un modèle commercial basé sur cette technologie nécessiterait un vocabulaire supplémentaire et un temps de traduction encore plus rapide, a déclaré M. Chen. Leurs recherches sont publiées sur le site internet de Nature Electronics.

Advertisement