in

La Corée du Sud teste la livraison de repas par drones autonomes

Un des raffineurs de pétrole sud-coréen les plus importants, GS Caltex a fait une démonstration d’un service de livraison par drone à sa station-service de Jeju, la célèbre station balnéaire du pays, au sud de Busan.

Advertisement

Une livraison sans contact

Les drones ont décollé de la station-service de l’entreprise à Jeju, avec leurs boîtes de repas, pour se rendre à moins d’un kilomètre. L’un partait pour livrer une école primaire à environ 750 mètres, l’autre pour une maison d’hôtes à 1,3 kilomètres.

Advertisement

Chaque livraison a pris environ cinq minutes : les drones ont été pilotés avec un contrôle autonome basé sur un système de positionnement global, selon GS Caltex. S’il obtient l’approbation du gouvernement, GS Caltex prévoit de lancer commercialement la livraison par le biais des véhicules volants sans pilote.

Logistique du dernier kilomètre

Les clients pourront passer des commandes de produits de première nécessité par l’intermédiaire de l’application mobile GS25ms de la chaîne de magasins de proximité et se faire livrer les articles par drone.

« Les stations services de GS Caltex serviront de centres logistiques du dernier kilomètre pour les services de livraison par drone », a déclaré un responsable de GS Caltex. « Nous continuerons à vérifier la viabilité commerciale de l’entreprise. » Ce dernier a ajouté que le réseau de vente national de GS Caltex et son partenariat avec GS25 seraient idéaux pour accélérer l’adoption de nouveaux services de livraison.

Un gouvernement hésitant

La Corée du Sud a été réticente à autoriser les entreprises à utiliser des drones parce que le pays – qui est toujours techniquement en guerre avec la Corée du Nord – se méfie des objets aériens. Cependant, la pandémie de COVID-19 semble amener l’administration de Séoul à reconsidérer son impression sur les drones, qui pourraient contribuer à enrayer le virus en réduisant les contacts humains.

En fait, les drones de livraison de GS Caltex font partie d’un projet gouvernemental. D’ailleurs, des fonctionnaires du ministère du commerce, de l’industrie et de l’énergie ont assisté à la démonstration de Jeju. Le gouvernement prévoit, en fait, d’injecter environ 15 millions de dollars pour mettre en place des plates-formes pour la logistique des drones d’ici 2022, afin que jusqu’à 22 stations-service puissent effectuer des livraisons par drone.

Advertisement