in

La pratique de loisirs peut prévenir ou réduire d’un tiers les symptômes de la dépression

Connaissez-vous quelqu’un qui s’intéresse à quelque chose de spécifique comme le surf, la peinture, une collection ou les trains miniatures ? Des recherches de l’University College de Londres suggèrent que le fait de se livrer à un passe-temps peut constituer un rempart important contre la dépression.

Advertisement

Une étude à grande échelle

Les données proviennent de 8 780 adultes de plus de 50 ans de The English Longitudinal Study on Ageing (ELSA) qui est une étude longitudinale qui recueille des données auprès d’un échantillon représentatif de la population anglaise âgée de 50 ans et plus. 72% des participants à l’étude ont déclaré avoir un passe-temps, et 15,6% ont été considérés comme se situant dans la limite du seuil de dépression selon une échelle épidémiologique nationale.

Advertisement

Au cours de la période examinée, de 2004 à 2017, le fait d’avoir un hobby a réduit le risque de développer une dépression d’environ 30 %. Les effets ont été observés à la fois chez les hommes et les femmes, et ont été constants chez les personnes qui présentaient des symptômes dépressifs avant le début de la période d’étude et qui en ont développé après.

Les résultats sont frappants

En examinant les données, les chercheurs ont découvert que si les personnes qui ne souffrent pas de dépression ou qui n’ont pas de passe-temps s’adonnaient à un passe-temps, elles auraient alors 32 % de chances en moins de développer des symptômes de dépression.

Chose surprenante, leurs recherches ont également révélé que les personnes souffrant de dépression qui se lançaient dans un loisir présentaient des symptômes améliorés – et 272 % de chances supplémentaires de se remettre de cette dépression.

Un loisir peut aussi être un passe-temps

En ce qui concerne ce qui, dans l’étude, constituait un « passe-temps », ils ont utilisé des recherches établies précédemment et ont inclus des choses comme les arts et l’artisanat (comme la peinture ou la couture), le bénévolat, la menuiserie et la musique.

Cette recherche est la première qui ait examiné les loisirs dans le temps comme une défense contre la dépression, plutôt qu’à un moment fixe de la vie de quelqu’un. Mais ce qui est peut-être le plus important en matière de loisirs, c’est que l’amélioration ou la protection contre les symptômes dépressifs n’est pas liée à l’interaction sociale, ce qui signifie que quelqu’un qui fait des puzzles dans sa cave pendant 4 heures bénéficie probablement autant de l’effet que ceux qui font une activité de groupe.

Profiter de la vie

Les chercheurs ont suggéré que cela pourrait être utilisé comme une « prescription sociale », une intervention souvent nécessaire pour ceux qui présentent des symptômes de dépression faibles à modérés, pour lesquels les solutions pharmaceutiques s’avèrent souvent inefficaces.

Trip Tourism Map World Travel Vacation Passport

Récemment, une université anglaise en Cornouailles a découvert que pendant la période de confinement où les voyages sont suspendus, la planification d’un voyage peut avoir des effets mesurables sur le soulagement des symptômes dépressifs, car elle représente un peu de « lumière au bout du tunnel » mais aussi le genre d’activité qui promet un plaisir futur tout en permettant d’en avoir immédiatement.

Se connecter à la nature

Une étude de 2019 suggère qu’un bol d’air frais de 20 minutes peut réduire les niveaux d’une hormone appelée cortisol qui nous prépare aux situations stressantes, mais qui, sans surprise, provoque également de l’anxiété.

Le Dr Mary Carol Hunter, professeur à l’université du Michigan et auteur principal de l’étude, a déclaré : « Notre étude montre que pour obtenir le meilleur résultat, en termes de réduction efficace des niveaux de cortisol, l’hormone du stress, il faut passer 20 à 30 minutes assis ou debout dans un endroit qui vous procure un sentiment de bien-être ». En bref, la nature, les voyages ou la musique sont d’excellents moyens de s’adonner à un passe-temps et contribuent à réduire les symptômes de la dépression.

Advertisement