in

Regarder une lumière rouge intense redonnerait vie aux rétines vieillissantes

Au Royaume-Uni, des chercheurs ont découvert que le fait de fixer une lumière rouge intense pendant quelques minutes par jour peut améliorer la vue chez les personnes de plus de 40 ans.

Advertisement

La rétine vieillit « mal »

Quand on avance en âge, on peut s’attendre à ce que les performances des différentes parties de notre corps se détériorent, mais pas toutes au même rythme. La rétine est un exemple d’organe qui vieillit plus tôt que la plupart des autres, mais une nouvelle étude a démontré comment une forme de thérapie par lumière rouge intense peut aider à empêcher ce phénomène. En ciblant le globe oculaire avec la bonne longueur d’onde de lumière, on a découvert qu’elle « recharge le système énergétique » et apporte des améliorations significatives à la vision chez les personnes de plus de 40 ans.

Advertisement

L’étude menée à l’University College London (UCL) a examiné le potentiel de manipulation des performances des mitochondries, qui sont souvent considérées comme les centrales électriques des cellules. Comme elles le font dans toutes les cellules du corps, les mitochondries agissent comme la fabrique d’énergie des cellules de la rétine en produisant la molécule riche en énergie, l’adénosine triphosphate (ATP).

L’âge où les troubles de la vue commencent

Les cellules photoréceptrices de la rétine ont des besoins énergétiques particulièrement élevés, et c’est donc là que l’on trouve une forte densité de mitochondries. Cela contribue au taux disproportionné de déclin des yeux lié à l’âge, qui commence à s’accélérer vers 40 ans et entraîne un déclin important de la fonction photoréceptrice.

« Avec l’âge, votre système visuel décline de manière significative, en particulier après 40 ans », explique l’auteur principal, Glen Jeffery. « Votre sensibilité rétinienne et votre vision des couleurs sont toutes deux progressivement érodées, et avec une population vieillissante, c’est un problème de plus en plus important. Pour tenter d’enrayer ou d’inverser ce déclin, nous avons cherché à relancer les cellules vieillissantes de la rétine par de courtes impulsions de lumière à ondes longues ».

La lumière rouge fonctionne sur les animaux

Les chercheurs de l’UCL avaient précédemment mené des expériences au cours desquelles ils avaient découvert que l’exposition des yeux de souris, de bourdons et de mouches à une lumière rouge profonde de 670 nanomètres entraînait une amélioration significative de leur vision.

« Les mitochondries ont des caractéristiques d’absorption de la lumière spécifiques qui influencent leurs performances : des longueurs d’onde plus longues, allant de 650 à 1000 nanomètres, sont absorbées et améliorent les performances des mitochondries pour augmenter la production d’énergie », explique le professeur Jeffery.

Des essais concluants sur les humains

Ensuite, les chercheurs se sont intéressés aux sujets humains. Cette série d’expériences a impliqué 24 participants en bonne santé, âgés de 28 à 72 ans, qui ont subi des examens au début de l’étude. Il s’agissait de tester la sensibilité des bâtonnets de la rétine, qui gèrent la vision périphérique et les scénarios de faible luminosité, et de ses cônes, qui servent à la vision des couleurs.

Tous les sujets ont reçu une petite torche LED qui émet un faisceau rouge profond de 670 nanomètres, et ont été invités à l’examiner trois minutes par jour pendant deux semaines. Les tests de suivi ont révélé que la thérapie n’avait pas d’impact sur les sujets les plus jeunes, mais qu’elle apportait des avantages significatifs pour les personnes de 40 ans et plus.

Une bonne nouvelle et un prix abordable

La capacité à détecter les couleurs s’est améliorée de 20 % chez certains de ces sujets, les gains les plus significatifs étant observés dans la partie bleue du spectre, la plus susceptible de décliner avec l’âge. La sensibilité des bâtonnets a également été améliorée de manière significative chez les personnes de 40 ans et plus, mais pas autant. Cette étude a été publiée dans the Journals of Gerontology.

« Notre étude montre qu’il est possible d’améliorer de manière significative la vision qui a décliné chez les personnes âgées en utilisant de simples expositions brèves aux longueurs d’onde de la lumière qui rechargent le système énergétique qui a décliné dans les cellules de la rétine, un peu comme pour recharger une batterie », déclare Jeffery. « La technologie est simple et très sûre, utilisant une lumière rouge profond d’une longueur d’onde spécifique, qui est absorbée par les mitochondries de la rétine qui fournissent l’énergie pour la fonction cellulaire. Nos appareils coûtent environ 13 euros à fabriquer, la technologie est donc très accessible au public ».

Advertisement