in

Pourquoi certaines personnes restent minces même en mangeant n’importe quoi ?

Vous êtes-vous déjà demandé comment certaines personnes parviennent à rester minces en dépit de ce qu’elles mangent, alors que vous semblez prendre du poids juste en regardant une pâtisserie ? Il s’avère que le secret de leur minceur n’est pas nécessairement un régime drastique, mais plutôt une bizarrerie génétique ! Une étude, menée par une équipe de chercheurs de Cambridge, a révélé que certaines personnes possèdent un code génétique unique qui leur permet de maintenir leur poids tout au long de leur vie.

Advertisement

Une étude explique le phénomène

L’étude, publiée dans la revue PLOS Genetics, est la plus importante de ce type à ce jour. L’équipe a comparé l’ADN d’environ 14 000 personnes et les a séparées en différents groupes de poids afin de découvrir comment les gènes peuvent influencer le poids d’une personne. Sadaf Farooqi, professeur au Wellcome-MRC Institute of Metabolic Science de l’université de Cambridge, a dirigé l’étude qui a été soutenue par le Conseil européen de la recherche et Wellcome.

Advertisement

L’objectif de l’étude « Study Into Lean and Thin Subjects », ou « STILTS », était d’examiner comment et pourquoi certaines personnes restent plus facilement minces que d’autres. Des études antérieures avaient montré que des gènes défectueux étaient responsables d’une obésité grave qui survient souvent dès le plus jeune âge. Cette étude particulière, cependant, suggère qu’une combinaison de gènes « minces », ou plutôt l’absence de « gènes liés à l’obésité », peut aider une personne à rester mince.

La génétique en cause

Le professeur Farooqi et son équipe, en collaboration avec le Dr Inês Barroso de Wellcome, ont recueilli et comparé l’ADN d’environ 14 000 participants, dont 1 622 étaient minces et appartenaient au groupe STILTS. D’autre part, 1 985 volontaires étaient gravement obèses, et les 10 433 autres avaient un poids normal.

L’ADN humain est constitué d’une séquence de molécules appelées « paires de bases ». Les lettres A, C, G et T représentent les paires de base, et les chaînes de celles-ci constituent les régions génétiques. Nos gènes dictent le fonctionnement de notre corps, et des variations, comme un C à la place d’un A, peuvent avoir une influence subtile ou spectaculaire sur des caractéristiques telles que la couleur des yeux, la couleur des cheveux et, bien sûr, le poids.

Des variantes génétiques comparées

L’équipe est tombée sur plusieurs variantes génétiques que les chercheurs avaient déjà identifiées et associées à l’obésité. Cependant, l’étude récente a trouvé de nouvelles régions génétiques qui pourraient être responsables d’une minceur naturelle.

En étudiant et en comparant l’ADN des participants, le professeur Farooqi et son équipe sont tombés sur plusieurs variantes génétiques qui avaient été précédemment identifiées comme étant à l’origine de l’obésité. Cependant, cette étude récente a révélé de nouvelles régions génétiques, dont certaines seraient responsables d’une obésité sévère, tandis que d’autres joueraient un rôle dans une minceur naturelle. Pour découvrir comment les gènes affectent le poids d’une personne, les chercheurs ont pris en compte toutes les différentes variantes génétiques et ont établi un score de risque génétique.

La minceur n’est plus un secret

Comme ils le soupçonnaient, les personnes obèses ont un score de risque génétique plus élevé qui les rend plus susceptibles de souffrir de surpoids que les personnes de poids normal.

En revanche, les personnes minces ont un score de risque génétique nettement plus faible. Il leur manque également les variantes génétiques dont on sait qu’elles sont responsables de l’obésité. L’étude a donc montré que les personnes qui ont toujours été minces malgré leurs choix de régime et de mode de vie doivent remercier leurs gènes uniques.

Une alimentation saine est indispensable malgré tout

Bien que les gènes puissent déterminer le poids d’une personne, cela ne signifie pas qu’il faille renoncer à une alimentation et à un mode de vie sains.

Ne vous laissez pas piéger par les résultats de l’étude ! Vous ne pouvez pas renoncer à un mode de vie sain simplement parce que vous pensez que vos gènes agiront de toute façon pour ou contre vous. L’étude a simplement montré comment les gènes peuvent être responsables d’une prise de poids différente selon les personnes. Les chances peuvent être cumulées en faveur ou contre vous. Cependant, les actions personnelles jouent un rôle essentiel dans la gestion du poids.

Advertisement