in

Selena : La Série saison 1, la naissance d’une icône sur Netflix

Selena : La Série retrace la vie est la carrière de la chanteuse américaine d’origine mexicaine Selena Quintanilla. La première saison arrive le 4 décembre sur Netflix et sera principalement consacrée à l’enfance et aux débuts de la jeune chanteuse de Tejano.

Advertisement

Une série autobiographique

La famille Quintanilla aime la musique et Selena, à tout juste 10 ans, est la chanteuse du groupe familial. Son père, Abraham (Ricardo Chavira) profite de son restaurant El Papa Gayo’s pour offrir une scène à toute la famille. Commence alors l’histoire de cette famille, amoureuse de la musique, qui va connaître des moments difficiles, dans un univers musical fermé. Les débuts sont modestes mais les rêve de Selena sont grands.

Selena Quintanilla est interprétée par Madison Taylor Baez enfant et par Christian Serratos adulte. Elles interviennent 23 ans après Jennifer Lopez qui avait tenu ce rôle dans le film Selena.

Une vraie star des années 80-90

Cette série a été créée en collaboration avec la famille Quintanilla et en particulier avec la soeur de Selena, Suzette Quintanilla. L’histoire de cette jeune artiste et de sa famille est devenue un conte de fée grâce à leur amour pour la musique. Ensemble, ils parcourent le Texas pour se produire lors des anniversaires et des mariages. Le groupe, « Selena y los Dinos » joue aussi dans la rue et fait la manche.

A force de travail et sans jamais baisser les bras, Selena devient célèbre dans la musique Tejano jusqu’ici réservée exclusivement aux hommes. Elle dépoussière le genre et accède au statut d’icône pour toute la population latine des Etats-Unis.

Un destin tragique

Selena cumule les récompenses et les succès. Sa popularité est immense et lui vaut le titre de Reine du Tejano ou encore de Madona Mexicaine. À tout juste vingt ans, elle est à la tête d’un petit empire : boutique de vêtements, labels et gagne de nombreux titres. Elle rencontre aussi l’amour auprès de son guitariste : Chris Perez avec qui elle se mariera malgré le désaccord de son père.

Advertisement

A 23 ans, en pleine gloire, rien ne semble pouvoir l’arrêter dans son ascension. Et pourtant, elle est assassinée par balles par une femme : Yolanda Salívar, présidente de son plus grand fan club. Cette fin tragique a fait de Selena un mythe, toujours très vivant auprès des latino-américains.

Advertisement