in

Grand Army : une série d’ados mais pas que !

Netflix propose depuis le 26 octobre sur sa plateforme française, la saison 1 de Grand Army. Au premier abord, c’est une énième série sur les années lycée. Après 13 reasons why, Sex Education, Elite, Grand Army se déroule dans un lycée public de Brooklyn à New-York. Les pom-pom girls et les équipes stars de sportifs sont bien présentes, mais, la ressemblance s’arrête là, l’atmosphère est vite très très trash.

Publicité

Inspirée d’histoires vraies

L’auteur, Katie Capiello, a adapté sa pièce de théâtre de 2013, Slut : the play, en une série de 9 épisodes. Portant le nom du lycée Grand Army de Brooklyn, les différents personnages ont été inspirées par ses propres élèves et leurs histoires vraies. Avec une approche plutôt sombre, la série plonge dans la période de l’adolescence et de ces drames.

Les différents sujets abordés sont souvent difficiles et laissent peu de place aux sourires, mais, ils sont clairement d’actualité : harcèlement scolaire, agressions sexuelles, racisme, terrorisme, identité sexuelle, consentement, tout y passe, à la mode ados, et ça fait mal !

Incertitude sur la saison 2

Tout juste sortie, la série a fait le buzz de façon inattendue : une polémique entre les différents scénaristes et la showrunner a été révélée, et des accusations de racisme ont été avancées. Compliqué dans ces conditions d’envisager une future collaboration pour la suite.

Publicité

La saison 1 a laissé bien des questions autour des personnages principaux : Joey (Odessa Adlon), Dominique (Odley Jean), Jayson (Maliq Johnson), Leila (Amalia Yoo) et Sid (Amir Bageria) sont tous les 5 dans des situations critiques et bien mal embarquées. Il aura fallu attendre 13 mois pour voir sur les écrans la première saison, si le timing est le même, la saison 2 ne sera disponible pas avant 2022. Patience !

Publicité