in

Margot Robbie : Ses 5 meilleurs films

Du Loup de Wall Street à Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn, voici les cinq meilleurs films de Margot Robbie jusqu’à présent. Savez-vous lequel est son meilleur ?

Publicité

Une ascension fulgurante

En l’espace de 8 ans seulement, l’actrice australienne Margot Robbie est parvenue à conquérir Hollywood. Alors que certains acteurs passent des années à travailler dans des petits rôles avant d’entrer dans la cour des grands, Margot Robbie a été catapultée au sommet rapidement, décrochant un rôle dans Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese, puis en endossant le rôle de l’un des personnages féminins les plus populaires de l’histoire de la bande dessinée moderne, Harley Quinn.

Publicité

Au départ, Margot Robbie était considérée comme une superbe actrice prête à devenir le nouveau sex-symbole d’Hollywood, mais elle avait des projets bien plus ambitieux que cela. Elle a fait preuve d’une réelle perspicacité en créant sa propre société de production et en choisissant un certain nombre de projets prestigieux ainsi qu’en prenant le contrôle de Harley Quinn. En plus de cela, elle s’est également engagée à offrir des opportunités à des femmes écrivains et réalisatrices en devenir, telles que Cathy Yan et Emerald Fennell. Dreamland entrera peut-être dans ce classement, mais pour l’instant, nous attendons sa sortie officielle.

5. Les Survivants (2015)

Le roman pour enfants post-apocalyptique de Robert C. O’Brien, Les Survivants, est un classique du genre qui enchante et terrifie les enfants depuis des décennies. Pour l’adaptation cinématographique, le réalisateur Craig Zobel (The Hunt) a vieilli la protagoniste Ann Burden, jouée par Margot Robbie.

Il a également ajouté un personnage entièrement nouveau à ce qui est normalement un conte pour deux personnes qui devient donc un trio. En effet, le film Les Survivants ne ressemble pas beaucoup au livre dont il est adapté, mais cela ne fait pas du film lui-même une déception. La performance de Robbie et son alchimie avec Chris Pine et Chiwetel Ejiofor maintiennent l’histoire ancrée dans une morosité et une anxiété incessantes qui clouent le ton du roman. Comparé à d’autres films de l’actrice, Les Survivants n’a étonnamment pas obtenu l’attention qu’il méritait.

4. Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn (2020)

Margot Robbie a produit et participé à Birds of Prey, et le résultat final est l’un des meilleurs films de l’ère moderne de DC. La réalisatrice Cathy Yan et la scénariste Christina Hodson ont concocté un cocktail explosif de film de gang de filles turbulentes, de comédie, de clip musical sanglant et de dessin animé Looney Tunes.

Margot Robbie a davantage de liberté pour explorer l’énergie maniaque et l’ambition conflictuelle de Harley, et elle peut compter sur un casting incroyable, comprenant Jurnee Smollett-Bell, Ewan McGregor, Rosie Perez et Mary Elizabeth Winstead. C’est un vrai plaisir de voir un film de super-héros moderne assumer son énergie féminine. Il est dommage que le film n’ait pas obtenu le succès qu’il méritait, mais grâce à son succès en VOD et en DVD, nous verrons peut-être davantage la vision de Cathy Yan et Margot Robbie pour Harley et DC dans un avenir proche.

3. Moi, Tonya (2017)

Margot Robbie affirme qu’elle n’avait aucune idée de qui était la célèbre patineuse artistique Tonya Harding lorsqu’elle a découvert le scénario de Moi, Tonya. Cela ne l’a pas empêchée de présenter sa plus grande performance dans le biopic noir de Craig Gillespie, qui mélange le style de la parodie avec un réalisme brutal.

Le film adopte un angle plus sympathique sur Tonya Harding, en se concentrant sur son passé de victime de violence domestique et sur sa lutte pour être prise au sérieux dans un sport tristement élitiste. Le film est à la fois hilarant et percutant, une histoire de classes qui oblige les spectateurs familiers avec le cas Tonya Harding à réexaminer leurs propres préjugés et la culture qui l’a transformée en une blague nationale avant même l’arrivée de Nancy Kerrigan. Margot Robbie met le doigt sur le ressentiment et le désespoir refoulés de Tonya Harding, une femme que personne ne semble aimer ou encourager, même si elle dépasse leurs attentes.

2. Le Loup de Wall Street (2013)

Martin Scorsese a souvent été critiqué pour son manque de retenue dans son travail, mais le voir s’engager complètement dans la frénésie des femmes, de la drogue et de l’argent dans Le Loup de Wall Street est épuisant au plus haut point. D’une durée de 3 heures, ce récit quelque peu véridique de Jordan Belfort, courtier en bourse, balance absolument tout à l’écran.

Le film vous invite dans ce monde séduisant de l’excès, vous montre à quel point il peut être enivrant, puis vous laisse, avec Jonathan Belfort lui-même, avec la gueule de bois, la solitude et les séquelles de ses crimes. Margot Robbie a une grande alchimie avec Leonardo DiCaprio et sa présence en tant qu’épouse trophée des rêves de Belfort révèle combien ce genre de décadence incontrôlée repose souvent sur l’exploitation des femmes. Ce n’est pas le meilleur film de Martin Scorsese mais c’est toujours un plaisir de constater que, même à 70 ans, le réalisateur n’a rien perdu de son zèle.

1. Once Upon A Time… In Hollywood (2019)

Même si Margot Robbie est peu présente à l’écran dans la lettre d’amour de Quentin Tarantino à une époque où Hollywood et le cinéma sont en pleine mutation, elle laisse une empreinte indélébile chaque fois qu’elle apparaît. Margot Robbie incarne Sharon Tate, l’une des icônes les plus remarquables et les plus tragiques de la culture pop des années 1960.

L’actrice australienne se voit confier la tâche peu enviable d’incarner une figure quasi-mythique de l’histoire du cinéma et de faire d’elle un être humain à part entière, alors même que le film se concentre sur sa nature éthérée en tant que mascotte de l’époque. Par sa seule présence et sa jovialité irrépressible, Margot Robbie transmet l’esprit de Sharon Tate et vous fait voir l’actrice sous un meilleur jour. C’est une histoire à plusieurs niveaux qui raconte la fin des vieilles habitudes d’Hollywood et la précarité de ce qui était encore à venir. A noter aussi que le tandem Leonardo DiCaprio et Brad Pitt est, sans conteste, incontournable.

Publicité