in

Ce mega-yacht permettra à son propriétaire de montrer un « cygne » extérieur de richesse

Connu pour le Jet Capsule, le designer italien Pierpaolo Lazzarini imagine un beau cygne avec sa dernière création, l’Avanguardia. Ce mega-yacht serait doté d’une petite embarcation qui servirait de cockpit amovible dans ce projet ambitieux.

Publicité

Un design avant-gardiste

L’Avanguardia (Avant-garde en français) est inspiré d’un manga japonais des années 1970, dont la caractéristique principale est son long “cou”. L’idée est que le cou servirait de grue et pourrait être utilisé pour déposer en toute sécurité un petit bateau dans l’eau lorsque l’ancre est jetée, permettant ainsi de l’utiliser pour atteindre le rivage, par exemple.

Publicité

Il est intéressant de noter que le cou serait en fait placé en position basse pendant la navigation – donc on peut supposer que la position haute décrite ci-dessus serait surtout utilisée pour faire le show au port. Grâce à une grue/passerelle extensible située à l’avant, dans ce cas appelée “cou”, la tête peut être déposée et utilisée comme un bateau auxiliaire de 16 mètres”, explique le studio de design Lazzarini. Pendant la navigation, le “cockpit de la tour de contrôle” de la tête ajuste sa position en s’abaissant au milieu du corps du méga-yacht (comme un cygne, le cou se plasse au milieu des ailes).

Un cygne à 500 millions de dollars

Le yacht mesurerait 137 mètres de long et serait composé de cinq ponts principaux. Pierpaolo Lazzarini estime qu’il nécessite un équipage de 10 personnes pour l’entretien et un personnel de 12 personnes pour chouchouter jusqu’à 60 passagers. Il serait propulsé par un moteur MTU Rolls-Royce Jet, qui serait capable de le pousser à une vitesse de croisière maximale estimée à 18 nœuds (33 km/h). Le pont arrière accueillerait deux Jet Capsules, qui, selon le designer, pourraient être utilisés comme système de propulsion auxiliaire.

Il y aurait également une piscine, deux héliports et un garage où des voitures de luxe peuvent être installées. En outre, un grand panneau solaire pourrait être utilisé pour répondre aux besoins en électricité, bien qu’on ne sache rien sur sa capacité. De tels aspects pratiques dépassent de toute façon le cadre de ce projet de mega-yacht, qui est purement conceptuel pour le moment, à moins qu’il n’attire l’attention d’un milliardaire qui déciderait de le commander. Si cela vous intéresse, alors mettez de côté 500 millions de dollars, plus le budget de fonctionnement d’un petit pays pour assurer l’utilisation de l’Avanguardia.

Publicité