in

Ce musicien de la Nouvelle-Orléans offre des trompettes aux enfants en échange d’armes

La musique peut être salvatrice, et aucune histoire ne porte mieux ce message que celle de Shamarr Allen qui a lancé un programme d’échange d’armes à feu contre des trompettes.

Publicité

La trompette est mon arme

À la Nouvelle-Orléans, un trompettiste du nom de Shamarr Allen a voulu trouver un moyen de retirer les armes des mains des enfants, alors il s’est tourné vers ce qu’il connaît le mieux : la musique. Il a récemment créé un programme d’échange d’armes à feu contre des trompettes – appelé “Trumpet Is My Weapon” – et a jusqu’à présent collecté quatre armes qu’il a remises à la police.

Publicité

“J’avais quelques trompettes qui traînaient et je sais que moi, la trompette m’a sauvé”, dit-il. Allen, qui est originaire du 9ème arrondissement de la ville, a lancé ce programme après avoir appris que Devante Bryant, 9 ans, a été tué par balle au début du mois devant son domicile du 7ème arrondissement. “J’ai un fils de neuf ans, donc ça m’a touché d’autant plus”, dit Allen. Il a donc publié sur les réseaux sociaux : “A tous les jeunes de la Nouvelle-Orléans, apportez-moi un pistolet et je vous donnerai une trompette sans poser de questions.”

Un programme qui semble fonctionner

Le musicien a contacté le maire de la Nouvelle-Orléans, LaToya Cantrell, qui l’a mis en relation avec Shaun Ferguson, le chef de la police. Allen a affirmé que pour que le programme fonctionne, la police ne devait pas lui poser de questions sur qui lui avait donné les armes, et qu’il ne poserait pas non plus de questions aux enfants. Allen dit que la police a accepté de lui prendre les armes sans lui demander de détails; ils veulent juste que les armes soient retirées des rues.

All in a days work. Guns #5 and #6. No I don’t know where they came from, I didn’t ask any questions. #trumpetismyweapon #NoQuestionsAsked#TrueOrleans

Posted by Shamarr Allen on Wednesday, 29 July 2020

Pour son tout premier échange, Allen a récupéré une arme à feu chargée auprès d’une jeune fille. Il a dit que cela lui avait ouvert l’esprit. “Je n’aurais jamais soupçonné qu’elle aurait [un pistolet]. Et c’est elle qui était la plus excitée à l’idée d’avoir [une trompette],” dit-il. Allen a échangé toutes les trompettes qu’il avait en sa possession, et il dit qu’il sait que d’autres enfants veulent participer à son programme. Il a donc lancé une collecte de fonds en ligne, et en une semaine seulement, il a récolté plus de 26 000 dollars pour l’achat de matériel musical. Des gens ont également fait don d’instruments de musique.

Publicité