in

Pourquoi regarder Le Jeu de la Dame sur Netflix même si vous ne connaissez rien aux échecs

Le Jeu de la Dame met en scène Anya Taylor-Joy dans le rôle d’une orpheline, prodige des échecs qui lutte contre ses propres vices dans cette superbe mini-série Netflix.

Publicité

Beth Harmon, prodige des échecs

Tout au long du Jeu de la Dame, la mini-série de 7 épisodes actuellement diffusée sur Netflix, les doigts d’Anya Taylor-Joy vous attireront, ce qui est exactement l’effet recherché. Anya Taylor-Joy, l’actrice connue pour son rôle dans le film d’horreur The Witch de 2015, joue le rôle de Beth Harmon, une prodige des échecs qui atteint des sommets alors même que ses démons personnels menacent de compromettre son talent et sa réussite.

Publicité

Lorsque Beth fait bouger une pièce, c’est comme si elle se livrait à un tour de magie ou à une danse, en la soulevant délicatement avec ses ongles manucurés. C’est à la fois séduisant et légèrement terrifiant. Pour expliquer son personnage, Anya Taylor-Joy dit : “J’ai eu l’idée que, bien qu’elle soit une joueuse très agressive, je voulais que ses mouvements soient très clairement féminins. Ses deux plus grandes passions dans la vie sont les échecs et les vêtements. Elle adore la mode. Elle aime tout ce qui s’y rapporte. Je voulais donc qu’il y ait une dimension nettement féminine dans la façon dont elle manipule les pièces”.

Une mini-série intense

Basée sur un roman de Walter Tevis de 1983 dont le titre original est The Queen’s Gambit, Le Jeu de la Dame arrive sur Netflix adapté par Scott Frank, dont le dernier projet pour le service de streaming était Godless. À un moment donné, le roman devait être adapté en un film avec Ellen Page qui aurait marqué les débuts de l’acteur Heath Ledger en tant que réalisateur.

En 7 épisodes savamment conçus, Scott Frank retrace la vie de Beth Harmon dans le Kentucky du milieu du siècle dernier, une orpheline repliée sur elle-même qui devient dépendante aux tranquillisants devenant une star internationale glamour, battant aux échecs les Soviétiques qui en sont les maîtres incontestés. La série est aussi intense que le regard de Beth Harmon lorsqu’elle joue une partie, tout en étant extrêmement précise sur la façon dont Beth perçoit le jeu. En fait, elle plonge littéralement dans les échecs. Pour la petite histoire, Anya Taylor-Joy ne connaissait rien aux échecs et s’est entraîné avec le maître d’échecs Bruce Pandolfini pour se préparer à ce rôle.

Le Jeu de la Dame ne traite pas uniquement des échecs

Dans son premier rôle à l’écran, Moses Ingram incarne Jolene, la première confidente de Beth à l’orphelinat. Alors qu’une autre actrice joue la version plus jeune de Beth, Moses Ingram incarne Jolene à tous les âges. Jolene est une enfant grossière qui apprend à Beth ce qu’il faut faire avec les pilules que les adultes leur font avaler.

Beth est finalement adoptée par Alma Wheatley, une femme au foyer dans un mariage chancelant jouée par Marielle Heller, qui est à la fois actrice et réalisatrice. Alma et Beth vont vivre une relation mère-fille peu traditionnelle. Alma a envie d’être mère mais ne sait pas quoi faire avec cette étrange adolescente qui ne s’intéresse qu’aux échecs. Son mari est absent et elle passe son temps à boire en robe de chambre. Lorsqu’elle comprend que l’obsession de Beth pour les échecs peut leur offrir à toutes les deux une nouvelle vie, Alma devient en quelque sorte son manager. Le Jeu de la Dame est disponible sur Netflix depuis le 23 octobre 2020.

Publicité