in

Scène de crime : La disparue du Cecil Hotel : un docu-série Netflix sur l’affaire Elisa Lam

En quatre épisodes, le documentaire Netflix La disparue du Cecil Hotel (Crime Scene : The Vanishing at the Cecil Hotel) s’intéresse à la disparition en 2013 de l’étudiante canadienne Elisa Lam, une affaire effroyable dans un lieu tristement célèbre.

Publicité

L’histoire vraie d’une mort mystérieuse

Réalisé par Joe Berlinger (Paradise Lost, Blair Witch 2), Scène de crime : la disparue du Cecil Hotel, va en 4 heures couvrir la disparition et la mort d’Elisa Lam en analysant le contexte de cette affaire, un lieu bien connu pour les nombreux drames qui s’y sont déroulés.

Le docu-série se penche sur les complexités de l’affaire Elisa Lam. Désormais appelé Stay on Main, le Cecil Hotel est l’un des plus anciens hôtels bon marché du centre-ville de Los Angeles. Début 2013, une cliente du nom d’Elisa Lam, étudiante canadienne de 21 ans, a mystérieusement disparu sans laisser de traces, rejoignant ainsi la longue liste d’événements étranges qui se sont déroulés dans les murs de l’hôtel. D’ailleurs, l’affaire Lam a largement inspiré la saison 5 d’American Horror Story de Ryan Murphy.

Qu’est-il arrivé à Elisa Lam ?

Dans le documentaire, diverses personnes interrogées donnent leur avis sur le tristement célèbre hôtel Cecil et abordent les théories populaires de conspiration associées à l’affaire Lam. Elisa a disparu le 31 janvier 2013, ceci après que les clients de l’hôtel se soient plaints de son comportement. Quelques jours plus tard, le corps nu de la jeune femme a été retrouvé dans un réservoir d’eau sur le toit du Cecil Hotel.

À la mi-février 2013, la police de Los Angeles a diffusé des images de caméra de sécurité montrant Elisa Lam agissant de manière étrange dans l’ascenseur de l’hôtel (vidéo ci-dessus), ce qui a suscité de nombreuses théories de conspiration sur son sort. Certaines personnes pensent qu’elle a été la cible d’un tueur non identifié, tandis que d’autres ont émis l’hypothèse qu’elle aurait pu faire un mauvais trip avec la drogue. Le docu-série Netflix tente d’expliquer ce qui a mal tourné, et arrive à la conclusion que Lam s’est accidentellement noyée après avoir subi un épisode psychotique, alors qu’elle avait arrêté de prendre son traitement médicamenteux.

Les dangers du web sleuthing

Les web sleuths, c’est une communauté de passionnés qui mènent leur enquête sur un fait divers. Alors qu’ils ont été d’une aide précieuse dans certaines affaires, parfois les conséquences peuvent être graves. Le documentaire s’attarde, dans l’épisode 3, sur l’histoire d’un musicien mexicain qui a été injustement accusé du meurtre d’Elisa Lam par des détectives amateurs.

Publicité

Alors que les cyberenquêteurs cherchent ce qui aurait pu arriver à Elisa Lam, ils tombent sur un musicien en ligne connu sous le nom de « Morbid » qui a un jour séjourné au Cecil Hotel et a mis en ligne de sombres vidéos. Malgré l’absence de preuves concrètes, certains se sont acharnés sur leur cible. Parce que Morbid avait l’air coupable, et parce que les gens voulaient qu’il le soit, la perception est devenue un fait. Dans le quatrième épisode de la disparition du Cecil Hotel, Pablo C. Vergara, également connu sous le nom de Morbid, réfute les théories sur sa culpabilité et révèle qu’il a tenté de se suicider à cause du harcèlement dont il a fait l’objet.

Publicité