in

The Liberator saison 1 : une série d’animation Netflix sur fond de Seconde Guerre Mondiale

La Sortie internationale de the Liberator saison 1 est prévue pour le 11 novembre, journée des anciens combattants (Veteran Day) aux US et en France, jour de l’armistice de 1918 ainsi que la journée de tous les morts pour la France. Se déroulant pendant la seconde guerre mondiale, The Liberator est inspiré du livre de Alex Kershaw, The Liberator : One World War II Soldier’s 500- Day Odyssey from the beaches of Sicily to the Gates of Dachau, l’histoire vraie du Colonel Felix Sparks.

Publicité

Une série d’animation hybride

Cette série utilise une technologie innovante d’animation. Grâce à la collaboration entre le scénariste, Jeb Stuart (die hard), et les studios Trioscope, le résultat visuel est original. Il associe image de synthèse et image en prise de vue réelle, c’est à dire une rotoscopie.

Cette mini-série se compose de 4 épisodes. Elle raconte l’histoire vraie d’une des campagnes militaires de la seconde guerre mondiale qui mena à la libération du camp de Dachau. Felix Sparks et son régiment vont combattre 500 jours en Europe, 500 jours pour arriver à la libération.

Une série de courage et d’héroïsme

Comme de nombreuses séries américaines sur la seconde guerre mondiale, le scénario n’évite pas certains clichés comme les relations fraternelles qui lient les soldats venant d’horizons bien différents. Dans un autre contexte, ils n’auraient certainement pas eu de contact. Ou encore, comme le rôle du commandant qui, épisode après épisode, va porter le poids du sacrifice au nom de son régiment, au nom de sa patrie et au nom de la liberté.

Publicité

Au casting, nous trouvons Bradley James, Martin Sensmeier, Jose Miguel Vasquez, Forrest Goodluck, Bryan Hibbard, Matt Mercurio, Harrison Stone, Billy Breed, Tatanka Means et Kiowa Gordon.

Publicité