in

Tiny Pretty Things ou l’univers impitoyable de la danse

Tiny Pretty Things est une nouvelle série en 10 épisodes disponible en intégralité sur Netflix. Elle aborde l’univers de la danse classique et surtout de sa pratique à haut niveau. Présentée comme une série pour ados, Tiny Pretty Things est une adaptation du roman (du même nom) de Dhonielle Clayton et Sona Charaipotra.

Publicité

la compétition

La jeune danseuse Neveah (Kylie Jefferson), vit un rêve éveillé quand elle apprend qu’elle est finalement acceptée dans la prestigieuse école de danse Archer School of Ballet à Chicago. Son arrivée coïncide cependant avec l’absence de la meilleure ballerine Cassie Shore (Anna Maiche) qui a fait une chute du 4ème étage et se trouve dans le coma.

Neveah peut alors espérer intégrer la compagnie professionnelle « City Works Ballet » qui puise ses danseurs dans l’école. L’exigence de la troupe et la féroce compétition vont devenir le quotidien de Neveah, qui va devoir se surpasser pour accéder à ses rêves.

Gros plan sur la danse classique

C’est assez rare de voir le monde de la danse classique comme thème d’une série. Le succès du film Black Swan avec Natalie Portman n’a pas entraîné une vague de créations sur ce même thème. Tiny Pretty Things est donc assez novateur dans son domaine, les entraînements des danseurs ainsi que les répétitions des ballets et les contraintes de ce sport sont bien explorés. Le choix d’évoluer dans le haut niveau d’une discipline sportive à l’adolescence est souvent difficile et parfois même cruel.

Publicité

Il faut dire que le casting a été dirigé vers des danseurs professionnels, comme Kylie Jefferson, la jeune actrice principale, qui n’avait encore jamais tourné avant cette série. Des chorégraphes professionnels ont supervisé toutes les scènes de danse et rien n’a été laissé au hasard. Pour les fans de danse classique : les tenues, les coiffures, les positions et les exercices à la barre, tout est reproduit comme dans une vraie école de danse.

Un thriller pour ados

Dans Tiny Pretty Things, les préoccupations des jeunes ados sont aussi abordées : l’amour, le sexe, le corps, le racisme, les rapports avec les adultes, on retrouve les thèmes classiques des séries pour ados, adaptés au monde de la danse. L’anorexie et les troubles alimentaires liés aux exigences de poids que subissent les danseurs sont particulièrement bien abordés.

Tiny Pretty Things, c’est aussi une série pleine de rebondissements et de suspense qui nous tiennent en haleine jusqu’à la fin. Il faut dire que dès le début du premier épisode, on cherche à découvrir le responsable de la chute de Cassie. Des coupables parfaits ou des amis insoupçonnables, tout le monde cachent des secrets…. La fin de la première saison se termine sur un cliffhanger, nul doute qu’une deuxième saison pourrait voir le jour.

Publicité