in

Westworld saison 4 (critique) : entre déception et bonnes surprises pour ce nouveau chapitre

La saison 4 de Westworld a débarqué sur OCS le 27 juin dernier. Les fans attendaient de pied ferme ce nouvel opus, car la saison 3 avait été terriblement décevante. Avec des rebondissements en série et des timelines confuses, celle-ci n’avait pas réussi à (re)trouver son public. Attention spoilers, on vous livre nos impressions sur cette suite de la révolte des androïdes.

Publicité

Westworld saison 4 : les plus

La fuite des “hôtes” du parc d’attraction aurait pu lancer les créateurs de la série, Jonathan Nolan et Lisa Joy, dans un certain nombre d’arcs narratifs intéressants à creuser. Toutefois, on peut dire que le duo s’est un peu perdu dans cette vision dystopique du futur. La bonne nouvelle, c’est qu’il reste toutefois capable de nous surprendre agréablement, comme en témoignent les quatre premiers épisodes de la saison 4 dévoilés à la presse. 

publicité

Les scénaristes ont compris qu’il fallait s’amuser de temps en temps. Ils se sont surpassés dans l’épisode 3 qui constitue un film d’action à lui seul et modifie complètement la trame de la série. Si le récit retombe dans sa torpeur dans le quatrième épisode, il se termine au moins par quelques révélations qui sont de bonnes augure pour la seconde moitié de la saison. Il a aussi retrouvé cet aspect ludique qui a fait cruellement défaut dans la saison 3. De quoi nous rappeler que Westworld possède un réel potentiel et qu’il ne faut pas nous débrancher trop vite de nos robots rebelles !

Le point faible : un plan narratif trop divisé et alambiqué

La saison 3 de Westworld s’est terminée avec Dolores (Evan Rachel Wood) et Caleb (Aaron Paul) sauvant le monde avec l’aide de Maeve (Thandie Newton). Ensemble, le trio avait réussi à vaincre Rehoboam, le superordinateur maléfique créé par les frères Engerraund (Vincent Cassel) et Jean Mi Serac (Paul Cooper). Les événements de la saison 4 se déroulent sept ans après la fin de la guerre. Caleb est marié à Uwade, et ils ont une petite fille de sept ans nommée Frankie. Maeve a choisi une existence plus solitaire, car elle vit totalement recluse dans une cabane au milieu des montagnes. William (Ed Harris), alias l’homme en noir, est de retour et semble obsédé par le barrage Hoover.

Quid de Dolores ? La guerrière s’était sacrifiée à la fin de la saison 3 pour sauver l’humanité. Pour les fans, la grande question était de savoir comment Wood allait revenir dans le quatrième volet. Gros twist, l’actrice est bien présente dans la distribution et campe le rôle de Christina, une scénariste pour un jeu vidéo de réalité virtuelle. Si tout cela donne l’impression que Westworld s’empêtre dans un scénario encore plus incohérent, c’est indéniablement le cas. La série a perdu une part de sa magie lorsqu’elle est passée d’une histoire sur les “hôtes” qui découvrent leur humanité à une étude futuriste et sur-écrite de ce que signifie être humain.

Est-ce que Westworld retrouvera son statut de série de science-fiction incontournable ? Probablement pas, étant donné la difficulté à inverser un retour de flamme sur un marché actuel très encombré. Mais pourrait-elle récompenser les fans qui lui ont été fidèles même au creux de la vague ? On l’espère, car la suite du programme est encore en cours d’écriture.

Publicité