in

Zéro (Netflix) : un super-héros loin d’être nul

Zéro est une nouvelle série originale italienne disponible à partir du 21 avril sur la plateforme de streaming Netflix. Fils d’émigrés d’Angola en Italie, Antonio Dikele Distefano livre son expérience dans la série, qui compte 8 épisodes pour la première saison.

Publicité

Zéro, un super-héros malgré lui

Omar (Giuseppe Dave Seke), un jeune italien, est livreur de pizza dans la banlieue de Milan. Passionné de dessin, il adore passer son temps à créer des mangas. Timide et discret, Omar passe assez inaperçu dans son entourage.

Un jour, alors qu’il tente de fuir, il devient invisible. Commence alors une nouvelle vie pour Zéro, surnom d’Omar, qui entourait d’un groupe de jeunes : Sharif (Haroun Fall), Momo (Richard Dylan Magon), Sara (Daniela Scattolin), Inno (Madior Fall), Anna (Beatrice Grannò), Awa (Virgina Diop), va tenter de sauver son quartier grâce à son pouvoir d’invisibilité.

Une série italienne avec un casting d’acteurs issu de l’immigration

La série est inspirée d’un roman « Non ho mai avuto la mia età » du jeune écrivain Antonio Dikele Distefano, qui est aussi co-scénariste. Alors que le sujet de la série n’est pas le communautarisme, Zéro met en évidence de jeunes acteurs, issus de la deuxième génération d’immigrés en Italie.

L’Italie est une terre d’accueil pour de nombreuses populations qui fuient leur pays, souvent en empruntant la Méditerranée. Ces jeunes italiens font partie de la jeunesse montante du pays et la série les met en lumière. Le multi-culturalisme et la diversité sont chers à Netflix, qui aime justement proposer des programmes originaux.

Publicité