in

Under the Skin sur Netflix : Scarlett Johansson joue une envoûtante extraterrestre

Disponible sur Netflix, Under the Skin met en vedette Scarlett Johansson en extraterrestre séduisante mais cruelle. C’est dans ce thriller de science-fiction que l’actrice a obtenu son premier grand rôle.

Publicité

Scarlett Johansson dans son premier « vrai » rôle

Dans Under the Skin, Scarlett Johansson (Black Widow) joue le rôle d’une mystérieuse prédatrice extraterrestre qui traque les hommes le long de la côte ouest de l’Écosse. Après avoir pris l’apparence d’une femme écossaise, l’extraterrestre jouée par Scarlett Johansson rôde dans les rues à bord d’une camionnette, prétendant chercher son chemin dans le but de trouver des hommes seuls et peu méfiants prêts à monter à bord du véhicule afin de faire un bout de route avec cette magnifique brune.

Supervisée par un homme à moto (joué par l’ancien pilote de moto irlandais Jeremy McWilliams), Laura, le personnage de Scarlett Johansson n’a absolument aucune conscience des dangers et des horreurs du monde. Cette beauté singulière poursuit une victime masculine après l’autre, menant chacun à une fin horrible jusqu’à ce qu’une rencontre inhabituelle amène la prédatrice insensible à ressentir des émotions et à s’interroger sur sa propre place dans l’humanité.

Un film inspiré d’un roman

Réalisé par Jonathan Glazer en 2014, Under the Skin s’inspire du roman éponyme (Sous la peau en français) de Michel Faber. Cependant, alors que le film emprunte le principe de base du livre, le réalisateur échange un certain nombre de détails clés dans l’intérêt d’une narration nettement plus subtile. Dans le roman, la créature extraterrestre a un nom et l’intrigue fournit des détails pour étoffer certains éléments de science-fiction. Cependant, le film ne s’attarde pas sur les détails et nous laisse au contraire beaucoup d’interprétation.

Publicité

Le résultat est un film magnifique et obsédant qui privilégie la nuance, en sacrifiant les éléments traditionnels du cinéma pour offrir un aperçu réfléchi de la condition humaine. Cela dit, malgré son slogan « Scarlett Johansson est une extraterrestre séduisante », les fans de l’actrice, ou du genre science-fiction, trouveront peut-être que Under the Skin fait trop « art et essai ». Néanmoins, pour les spectateurs qui ne sont pas rebutés par un aperçu philosophique de l’humanité à travers la perspective unique et impitoyable d’une créature extraterrestre vivant et chassant parmi nous, il y a beaucoup d’idées intéressantes et de superbes visuels à apprécier dans Under the Skin.

Under the Skin ne laisse pas indifférent

Jonathan Glazer, avec le directeur de la photographie Daniel Landin, sans oublier la performance de Scarlett Johansson, s’assurent que même les idées de science-fiction les plus bizarres se traduisent par de belles images à l’écran. L’actrice est fascinante dans ce rôle réussissant à être aussi crédible en prédatrice cruelle et manipulatrice qu’en femme humaine dévoilant de belles émotions.

Under the Skin est plein de nuances et de subtilité et ne plaira pas à tout le monde. C’est la raison pour laquelle les critiques sont aussi divergentes. En résumé, c’est une expérience cinématographique audacieuse qui fait réfléchir, au travers d’un concept de science-fiction, arrive à interroger sur les bons et les mauvais côtés de l’être humain. Vous adorerez ou détesterez Under the Skin, mais une chose est sûre, le film ne vous laissera pas indifférent. Under the Skin est disponible sur Netflix à compter du 20 décembre 2020.

Publicité