in

Ces pratiques répandues au Far West démontrent à quel point l’époque était vraiment sauvage

Fièvre de la vallée

Les infections fongiques désagréables étaient un danger courant voire permanent pour la population du Far West.

Publicité
publicité

Une dure journée passée à chevaucher sur les terres ou à traîner un chariot dans la nature suffit à rendre n’importe qui un peu chaud et transpirant. Et c’est justement l’environnement dans lequel ces diverses infections mycosiques aiment se développer. Un de ses irritants particulièrement violent était le champignon Coccidioïdes, qui était répandu dans les territoires de l’Ouest américain. Il a donné lieu à une infection désagréable connue sous le nom de coccidioïdomycose ou fièvre de la vallée (Valley Fever).

Publicité