in

Elle pensait avoir adopter un adorable chiot, c’était en réalité tout autre chose

Comment Su est-elle tombée sur Petit Noiraud au marché ?

publicité

Publicité

Comme les ours noirs d’Asie sont vraiment célèbres en Chine, la rencontre de Su et Petit Noiraud n’était pas vraiment impossible. Il y a beaucoup de “fermes d’ours” chinoises qui élèvent ce type spécifique d’ours car leurs organes internes sont considérés comme étant vraiment utiles dans la médecine traditionnelle asiatique. L’UICN a signalé qu’il y a plus de 17 000 ours élevés dans près de 70 fermes en Chine seulement. Su pensait que la personne à qui elle avait acheté son animal de compagnie savait vraiment quel genre d’animal était Petit Noiraud. Bien qu’elle était triste de lâcher son animal de compagnie, Su était consciente du fait qu’en plus d’élever illégalement un animal sauvage, elle savait aussi qu’elle n’était pas vraiment capable de prendre soin de lui.

Publicité