in

Explosion du sous-marin russe Koursk en mer : 20 ans après, la vraie histoire

Un incroyable sous-marin

Les capacités d’assaut du Koursk étaient donc effroyablement impressionnantes. Si nécessaire, cependant, le navire de 154 mètres de long avait également des capacités de survie exceptionnelles. Le navire était doté d’une structure à double coque, avec une coque extérieure en acier, nickel et chrome, d’un centimètre d’épaisseur et recouverte de 7 centimètres de caoutchouc. Cette structure extérieure était également conçue pour résister à la fois à la rouille et aux systèmes de détection américains.

Publicité
Publicité

Un espace pouvant atteindre 2 mètres de large séparait les coques extérieure et intérieure, la structure intérieure étant en acier de 5 centimètres d’épaisseur et conçue pour résister à la pression des eaux profondes. En effet, la conception du bateau lui permettait de rester immergé jusqu’à 120 jours. Et grâce à un renforcement spécial, la voile, ou tour de contrôle, qui se trouvait au sommet de la coque pouvait même servir de brise-glace.

Publicité